2014 en révision


Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 450 fois en 2014. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 8 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publicités

Que vaut la vie d’un noir?


Question bizarre en fin 2014, je l’admets. On ne peut cependant pas se passer de cette actualité dans laquelle des noirs sont curieusement tués par des représentants de la justice alors qu’ils n’étaient d’aucun danger réel. Des homicides commis sur la base de préjugés raciaux au fond, peux-t-on penser. Le tout aux États-Unis, le pays de tous les droits, où les policiers mèneraient régulièrement une guerre contre les populations civiles. Peut-être parce qu’ils veulent faire passer un message clair après que certains de leurs collègues décèdent parce qu’ils sont policiers. Peut-être parce que les noirs, dont une partie est violente, entretiennent le cliché du sauvage, de l’imprévisible ou même de l’être inférieur… En tout cas, parmi les cas les plus médiatisés de noirs violentés par des policiers, il y a eu chronologiquement: Lire la suite

[Décalé] Humour à la kamerunaise


Pour ceux qui ont eu à écouter ma mixtape « Ravive ma foi » Vol.1, ils ont sûrement découvert le talent humouristique et d’acteur de mon frère Perets. Je partage ici avec droits 🙂 une de ses lyriques  remplies d’humour teinté à la camerounaise. C’est une espèce d’humour africain très particulier qui n’est pas (encore) à la vogue surtout à l’écrit. Jusqu’ici – du moins à ma connaissance – il est très bien représenté par Florian Ngimbis, dont le blog est visitable ICI. Laissons place donc à l’anecdote et au conte…

Lire la suite

3 Conseils pour nos enfants


Pour fêter les 4 ans de ce blog :-), je me suis permis de sortir de mon rayon habituel ou simplement de faire suivre un avis sur un thème que je ne connais pas. Puisque n’étant pas (encore) père… Il s’agit du blog d’un certain Steve Cioccolanti (cioccolanti.org) dans lequel l’auteur partage 3 secrets de sa maman au sujet de l’éducation des enfants. Steve est un prédicateur d’origne indonésienne. Pasteur à succès de renommée mondiale, il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le second best-seller en Indonésie « From Buddha to Jesus ». Il est aussi marié et père de deux enfants, résidant à Melbourne en Australie.

Vous l’avez compris, il s’agit de l’avis d’une maman parmi plusieurs au sujet de l’éducation des enfants. Mais ça vaut la peine de jeter un coup d’oeil. Les accomplissements de son fils aujourd’hui parlent pour la sagesse dont elle a fait preuve dans l’éducation de celui-ci. Pour la version originale en anglais, c’est par ICI. Maintenant, place à Steve qui raconte: Lire la suite

[Remix] Y a-t-il (eu) un homme de Dieu au Cameroun?


Après ma dernière publication sur le même thème dans laquelle j’ai mentionné le frère Zach, j’ai été interpellé à rechercher un peu plus sur le personnage. Surtout que j’avais la possibilité de rencontrer des enfants de Dieu ayant servi au Cameroun au milieu des années 70, ayant connu les débuts du frère Zach au pays et ayant un avis plutôt autre sur le ministère de ce dernier. Il est par la suite devenu important pour moi de me rendre compte que l’histoire de l’Évangile au Cameroun est floue surtout pendant les années qui suivirent l’indépendance et que l’appréciation d’un personnage est complète lorsqu’on a une vue pas uniquement sur le côté face mais aussi sur le côté pile. Lire la suite

Y a-t-il (eu) un homme de Dieu au Cameroun?


Ce week-end, en marge d’une action évangelique à Dortmund nommée « Cameroon Diaspora Conquest » par le groupe CNA e.V., je discutais avec des frères sur l’évolution de l’Evangile dans les pays africains christianisés. Un parmi nous déplorait le fait que le Cameroun n’ait pas d’hommes de Dieu de grande envergure. Une assertion qui me plongea non pas dans une tristesse mais une désolation de la méconnaissance de l’histoire du peuple camerounais que Dieu bénit, et du fait que nous avons une peur bleue à être des hommes et des femmes qui marquent leur génération par leur obéissance à Dieu, quitte à perdre sa vie… Lire la suite