Que vaut la vie d’un noir?


Question bizarre en fin 2014, je l’admets. On ne peut cependant pas se passer de cette actualité dans laquelle des noirs sont curieusement tués par des représentants de la justice alors qu’ils n’étaient d’aucun danger réel. Des homicides commis sur la base de préjugés raciaux au fond, peux-t-on penser. Le tout aux États-Unis, le pays de tous les droits, où les policiers mèneraient régulièrement une guerre contre les populations civiles. Peut-être parce qu’ils veulent faire passer un message clair après que certains de leurs collègues décèdent parce qu’ils sont policiers. Peut-être parce que les noirs, dont une partie est violente, entretiennent le cliché du sauvage, de l’imprévisible ou même de l’être inférieur… En tout cas, parmi les cas les plus médiatisés de noirs violentés par des policiers, il y a eu chronologiquement:

Rumain Brisbon, nbcnews.com

– Rumain Brisbon (34), tué à Phoenix ce Mardi 2.12.14 par un policier blanc dont le nom n’est pas encore révélé. La raison? Il a été interpellé pour possession de substances illicites et aurait eu une arme dans la poche. Ces raisons qui ont été démenties et trouvées injustifiées naturellement après la mort du jeune homme, qui serait père de deux enfants. Pour plus d’infos, voir ICI.

Tamir Rice et le jouet, Clevelandleader.com

– Tamir Rice (12), tué à Cleveland le 22.11.14 par Timothy Loehmann (26), accompagné d’un collègue Franck Garmback (46). L’affaire présentée devant un grand jury n’a pas encore été tranchée. La raison? Le gamin aurait été vu entrain de menacer des personnes dans un parc avec une arme en main, probablement un jouet, selon les coups de fil. Les policiers ont tiré avant de contrôler si l’arme était un vrai. Et effectivement, Tamir avait en main un jouet (et donc non léthal) qui était très semblable à une vrai arme de combat de l’armée.

Michael Brown, à la fin de son parcours au lycée, nbcnews.com

 – Michael Brown (18), tué à Ferguson (Missouri) le 9.8.14 par l’agent Darren Wilson qui faisait un tour en voiture de service. Michael, accompagné d’un ami, aurait échangé avec le policier encore dans sa voiture et se serait subitement mis en fuite après un coup de feu. Le policier descendra du véhicule, tandis que Michael s’arrêtera pour faire face au policier qui assurément le menaçait. Seulement l’agent Wilson ouvrira 12 fois le feu et 7 balles rencontreront la poitrine du jeune garçon. Michael Brown ne détendait aucune arme à feu… Cette histoire célèbre de l’homicide d’un jeune noir innocent se terminera par une vraisemblablement fausse accusation des autorités policières selon laquelle Brown aurait perpétré un vol dans un magasin plus tôt le jour de sa mort; vidéo à l’appui, laquelle n’a été jamais publiée.

John Crawford, ibtimes.com

– John Crawford (22) tué à Beavercreek, Ohio le 5.8.14 à 08h27 par l’officier Sean Williams accompagné du sergent David Darkow. La raison? John aurait menacé des clients dans le magasin Walmart avec un fusil qui en fait était un faux et en plus non chargé. Les policiers arrivés sous l’alerte du gérant Ronald Ritchie (qui changera sa version des faits plus tard) ouvriront le feu sans sommation ou sans que John, marié et père de 2 enfants, ait le temps réaliser qu’on s’adressait à lui et en tentant de fuir sous le coup de la surprise. Dans le chaos, une autre gérante s’évanouira et perdra aussi la vie. La video originale (d’une camera de surveillance du magasin) de l’homicide est visible ICI.

Eric Garner, étouffé lors de son arrestation, debbieschlussel.com

– Eric Garner (43) tué à New York le 17.7.2014 par Daniel Pantaleo (29) aidé par plusieurs autres collègues. La raison? Eric aurait été suspecté de vendre des cigarettes non-taxées illégalement, chose qu’il dément formellement et se plaint d’être persécuté. Les officiers s’approchent donc pour le maîtriser et l’arrêter. C’est dans cette manœuvre brutale que le père de 6 enfants visiblement obèse perdra la vie après s’être plaint clairement de ne pas pouvoir respirer. Une vidéo instructive de tout ce drame, avec en plus une autre arrestation brutale d’un noir et les commentaires de l’auteur de la video, ami à Eric Garner est visible ICI.

En plus de ces cas, j’aurais pu parler de Trayvon Martin mort le 26.2.2012 qui est semblable à l’histoire de Michael Brown, un cas sur lequel le président Obama s’était lui-même exprimé en vidéo en promettant de belles choses qu’il n’aura jamais réalisées jusqu’ici. Il y a aussi eu Oscar Grant le 1.1.2009 ou Sean Bell le 25.11.2006 et plusieurs d’autres cas qui ne sont pas autant médiatisés ou connus.

Stigmatisations et ressentiments 

C’est clair qu’on peut simplement classer ces exactions dans le panier de la violence policière dans un pays traumatisé par le terrorisme (11.09) et régné par les armes à feu. Mais cette récurrence de la violence institutionnalisée envers des personnes de couleur (pour employer un terme fondamentalement raciste) essentiellement commise par des personnes en manque de mélanine (merci Dave Davis…) re-ouvre les blessures du passé. L’impunité commune à toutes ces affaires citées, vu qu’aucun des policiers impliqués n’a été inquiété, ne fait que renforcer l’idée que le racisme est loin d’avoir disparu de cette société dit civilisée. Si on va sur la base que ce concept de racisme est la résultante du péché originel et du manque d’amour, il est pourtant toujours aussi difficile de s’en consoler quand on en est la victime. Quand on repense au décès du frère Donald Takam, survenu à Brême le 19 Octobre dernier dont le corps a été retrouvé dans un cours d’eau d’un mètre de profondeur et qu’aucune enquête n’ait été faite pour écarter la possibilité d’un homicide et que les résultats de l’autopsie n’aient pas été publiés, on se dit qu’il ne s’agit pas que d’un problème américain. Ça aurait pu être moi ou bien quelqu’un de ma famille… Comment ne pas penser au footballeur Albert Ebossé tué publiquement dans un stade en Algérie? Qui détient aujourd’hui la vérité sur le meurtre de ce jeune homme? Que ce soit pour Ebossé ou pour Takam ou pour plusieurs autres compatriotes, le gouvernement camerounais n’a jamais pris le soin de mettre la pression et exiger des excuses ou soutenir expressément les familles atteintes et par là de valoriser les enfants de son pays. Si dans un pays étranger, le noir ne vaut pas grand chose et que dans sa patrie, rien n’est fait en sa faveur, que vaut donc sa vie? Où est sa dignité?

Si Dieu reste donc le dernier refuge pour une race autant méprisée sur les quatre coins de la planète, l’Eglise devrait en être la représentation de ce refuge. Seulement, l’Eglise est elle-même faite d’hommes pécheurs. Même si plusieurs le taisent tout en subissant, la discrimination, les préjugés et les clichés sont encore courants dans certaines communautés chrétiennes. Comment donc s’y épanouir? Fuir est-elle une solution alors que Dieu nous appelle à l’amour? Est-ce là un fardeau trop lourd car injuste que Dieu nous impose?

eb3ea9d07e5d66b06dc35b18109b5d82

 

Personnellement, les images du décès d’Eric Garner m’ont choquées. Je remercie Dieu d’être encore en vie aujourd’hui au délà des stigmatisations à l’université, au lieu de travail ou dans les contrôles de police et même dans la famille chrétienne que j’ai pu subir. Ces évènements ne pouvaient que me pousser à la reflexion, pourquoi Dieu a choisi de me donner cette couleur de peau, comment réagir face à de telles déviances. En tout cas, je choisis de ne pas me taire face à cette injustice, que ce soit de près ou de loin. Que ce soit par la prière ou par le cri, que ce soit par l’écriture ou par le chant. Je choisis d’aimer au-delà de la couleur de la peau, d’aller à contre-courant, sans être narcissique ou tomber dans le travers afro-centriste…

Dae Lee, un rappeur chrétien américain a produit un chant gratuitement téléchargeable dédié à la tragédie de Ferguson, la famille de Michael Brown et Darren Wilson lui-même. Sous un fond d’accapella et d’afrobeat, il interpelle à la retenue et encourage à imaginer comme Luther King un monde sans violence, sans jugement limité au faciès. Son point est de combattre non pas l’autre mais la haine et de ne pas se taire face à l’injustice. Le refrain laisse Dieu parler qui affirme voir nos pleurs dans la nuit et notre solitude. Il n’hésitera pas à être là pour nous, si nous nous tournons plutôt vers Lui. Appréciez:

Publicités

3 réflexions sur “Que vaut la vie d’un noir?

  1. Sheliel dit :

    UPDATE sur le cas Albert Ebossé: une autopsie faite dans un hôpital camerounais et publiée hier confirme la thèse de l’assassinat du footballeur. Voici le document en question, jetez un regard à la conclusion pour comprendre que l’argument du projectile évoqué par l’administration algérienne est insuffisante. Pour plus d’infos, voir le site Cameroon-info.net.

  2. Landry dit :

    L’extreme violence redhibitoire de la société US me laisse sans voix. Une nation ne saurait elle s’affranchir de son passé ?

    • Sheliel dit :

      C’est serait à ce titre intéressant d’observer comment l’Allemagne se guérit de son passé de nation fauteuse de trouble, même si elle reste actuellement parmi les plus grands fournisseurs/vendeurs en matériel militaire dans le monde…
      Une image évocatrice de l’un des hommes les plus influents de la jeunesse américaine, le basketteur le plus célèbre encore en activité: LeBron James; un clin d’oeil à l’affaire Eric Garner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s