Y a-t-il (eu) un homme de Dieu au Cameroun?


Ce week-end, en marge d’une action évangelique à Dortmund nommée « Cameroon Diaspora Conquest » par le groupe CNA e.V., je discutais avec des frères sur l’évolution de l’Evangile dans les pays africains christianisés. Un parmi nous déplorait le fait que le Cameroun n’ait pas d’hommes de Dieu de grande envergure. Une assertion qui me plongea non pas dans une tristesse mais une désolation de la méconnaissance de l’histoire du peuple camerounais que Dieu bénit, et du fait que nous avons une peur bleue à être des hommes et des femmes qui marquent leur génération par leur obéissance à Dieu, quitte à perdre sa vie…

« La Côte d’Ivoire a Mohamed Sanogo ou feu Severin Kacou, le Burkina Faso a Mamadou Karambiri, le Nigéria a T.B. Joshua, le Ghana a Bernard Blessing mais quel homme de Dieu a le Cameroun? »

C’est à peu près qu’ainsi que la réflexion du frère pouvait se résumer. Certains parmi nous ont essayé en évoquant le très controversé Martin T. Essomba ou l’improbable Raoul Wafo ou encore le bruyant Dieunedort Kamdem, propositions qui n’ont pas retenue l’attention plus que ça. Pendant quelques minutes, je réfléchissais à savoir ce qui pouvait faire d’un disciple de Christ un véritable homme de Dieu à l’échelle nationale ou internationale. Personnellement, je citerai des critères comme:

– faire l’unanimité dans le témoignage (même si les détracteurs ne manquent jamais, Jésus Lui-même en a eu et en a encore…)

– avoir l’approbation divine ou une onction distinguée sur son ministère (chose qui est confirmé justement par les hommes mais aussi directement par le Saint-Esprit)

– impacter et inspirer des générations dans le pays local et au-délà par une dévotion sans pareil ou au moins très proche de celle de Jésus-Christ.

Pour revenir à la conversation, un autre frère renchérit en affirmant qu’il a côtoyé de vrais hommes de Dieu au pays sans pouvoir citer des noms que d’autres connaîtraient… C’est là où le rôle des médias est aussi à ne pas négliger dans l’exposition d’une personnalité. À ce moment, je me suis souvenu de Zacharias Tanee Fomum et l’évoqua donc dans la discussion, sans pour autant appartenir à son ministère. Ma surprise ne fut pas grande de constater que peu des frères présents aient entendu parler de lui. Et pourtant, sa biographie ou des témoignages relatant son oeuvre sont des plus attrayants à l’écoute et tout aussi inspirateurs que des narrations au sujet d’hommes de Dieu comme Derek Prince ou David Wilkerson. Pour ne parler que d’exemples des décennies récentes et assez médiatisés. Le chrétien camerounais d’obédience « Born Again » doit beaucoup à cet homme et ce indirectement. Je veux par là dire que le frère Zac (comme il se faisait appeler en renonçant aux ronflants titres…) a réellement impacté l’atmosphère chrétienne au pays et contribué à de nombreux réveils personnels ou collectifs, dans le pays, en Ouganda et ailleurs dans le monde. Décédé en 2009 et pleuré partout dans le monde, ses collaborateurs continuent de mettre en oeuvre ce que Dieu lui avait inspiré; au même titre que d’autres le font pour John Lake et son célèbre ministère de guérison par exemple.

Pour ma part, ignorer que Dieu a béni le peuple camerounais en lui donnant un homme de Dieu tellement dévoué comme le frère Zac, c’est comme ignorer que l’histoire politique du Cameroun a connu des héros et martyrs tel que Ruben Um Nyobé ou Ernest Ouandié dit « Camarade Emile » ou auto-proclamé « Président de la République du Cameroun sous maquis ». Autant répéter que s’informer est une nécessité, surtout quand il s’agit de son pays d’origine…

Le site du ministère du frère Zac: cmfionline.org

Une vidéo justement pour connaître le parcours du frère Zac et se laisser inspirer ou aspirer à être soi-même un homme de Dieu de grande envergure qui ferait la joie d’une nation:

Publicités

6 réflexions sur “Y a-t-il (eu) un homme de Dieu au Cameroun?

  1. Moise dit :

    Sujet tres interessant et la video aussi !!! mais cependant pourquoi le frere Zac n a pas été reconnu par le corps du christ au cameroun , comme mamadou karambiri ( pour ne citer que lui ) l est au BURKINA ? quel est la vraie histoire de l evangile au cameroun? pourquoi tant de discorde ? ce manque de  » grand Hoe de Dieu  » n est il pas lié aux jalousies et concurrence entre les ministeres ? meme si parfois dissimulée par la politesse. pour qu il avoir un  » grand homme de Dieu  » il faudrait que les « petits hommes de Dieu  » ne s y opposent pas!! combien sommes nous camerounais à pourvoir encourager reellement et meme contribuer de tout coeur à la croissance des ministeres de nos freres et amis ? nous sommes tous pris dans la guerre du leadership, nous nous assurons que nous sommes superieur aux ministeres voisins.
    je pense personnellement qu il y a des hoes consacrés au cameroun !! mais sont ils eux aussi sages dans leurs agissement [ la concideration et le respect des ainés dans la foi et autres ministeres ]? ne sont ils pas pris dans la lutte de la reconnaissance et de la course aux plus grand nombre de fidèles ?

    pourquoi sommes nous naturellement tres disponible lorsqu il s agit du ministere d un étranger, mais dès que c est celui de notre amis , freres, directement nous devenons d abord mefiant et critiqueur ?
    pour ne pas s arreter au débat inutile je me pose cette question : est ce que notre generation est reellement differente des autres ? ce probleme n est il pas lié à notre mentalité à tous? que faut il faire pour que sa change deja à notre niveau ? comment prier pour ce probleme tres profond , mais qui parfois n attire pas notre attention. est ce que ce debat pour se transfomer en sujet de priere , et en action pour voir les choses changer ?

    shalom

    • Sheliel dit :

      Merci Moses pour ta large contribution. Tes interrogations sont légitimes autant pour tout le corps de Christ camerounais que pour chaque individu comme moi. En ce qui concerne le frère Zach, j’ai fait des petites recherches encore. Je préfère écrire un autre article là-dessus ce weekend. Comme dit plus haut, tout homme de Dieu a des détracteurs qui ont raison à un tel ou à tel dégré. Le problème aussi avec la video que j’ai postée est qu’elle est partisane et ne présente que le côté angélique du frère. J’espère avoir un mininum d’éléments qui permettra d’avoir une vue globale. Car l’homme, bien qu’il soit rempli du Saint-Esprit, peut avoir des travers. Cependant on ne peut enlever au frère Zach l’appréciation dont il bénéficie à l’étranger, même si au bercail ce ne soit pas forcément le cas. A plus tard.

    • Sheliel dit :

      Je voudrais encore ajouter quelque chose à la suite de ta grosse réflexion. La bonne question serait peut-être de savoir si Dieu a réellement besoin d’un homme de Dieu au Cameroun. Comme tu l’a dit, il y a des petits hommes de Dieu et puis l’histoire (jamais reconstituée) de l’Evangile au Cameroun prouve qu’aucun homme ou individu n’a été au devant mais toujours des groupes comme la Ligue ou le GBEEC. Malheureusement, les églises traditionnelles ont étouffé l’impact de ces mouvements, ce qui n’a pas empêché toutefois des poches de réveil de se créer. Nous le ressentons jusqu’aujourd’hui. C’est vrai que Dieu aime se servir des individualités, mais Son plan au départ pour le peuple d’Israel était qu’il n’y ait pas de roi, une personnalité en amont. Malgré le refus des hommes, Il a su s’abaisser jusqu’à nos standards.

  2. Landry Kamdem dit :

    Titre provocateur (à plus d’un titre), peut être au Kamer Dieu préfère les no name, les anonymes 🙂 Sérieusement, je n’ai pas encore lu l’article, j’espere le parcourir d’ici quelques heures.

    Stay blessed Landry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s