Témoignage de Json!


Ce matin en visitant comme d’habitude un magazine virtuel du Hip-Hop chrétien. Je suis tombé sur le témoignage de Json (Jason Watson), un rappeur que j’apprécie bien pour le ton de sa voix, son flow captivant et surtout pour un de ses morceaux que je suis souvent dans lequel il parle de sa mère en souhaitant qu’elle se convertisse au Seigneur. Ce témoignage poignant que je vous conseille soulève encore dans mon esprit la question suivante: « y a-t-il encore une vie privée pour le chrétien? »

Dans son témoignage filmé en 2 parties dont la première partie est là:

et la seconde sur ce lien « Testimony«  (les deux sont en anglais), il parle en détail de sa vie privée et rend grâces à Dieu. Personnellement, je trouve ça très courageux de sa part. Très très courageux. Pour 2 raisons:

1- Dans un premier temps, c’est biblique et voulu de Dieu que le chrétien parle de ce que Dieu a fait dans sa vie. Quand on expérimente l’immense grâce de Dieu et son salut, on ne peut qu’en parler surtout quand c’est encore vif dans l’esprit. L’histoire du lépreux guéri par Jésus dans Marc 1:40-45 est un exemple probant. Déjà, le témoignage vient naturellement du fond du cœur en reconnaissance à Dieu et plein d’étonnement. Ensuite, c’est un ordre et une attitude. Jean dit-on dans Jean 1:8 est venu pour rendre témoignage à la lumière. C’était sa mission. Il le fera effectivement dans Jean 1:37. Les disciples qui ont cheminé avec Christ ont aussi reçu comme prophétie qu’ils seraient des témoins de Jésus dans Actes 1:8. Il a bien fallu que ces personnes impactés par leur Maître puissent parler de leur expérience de vie pour que nous aujourd’hui soyons aussi sauvés. Et ils l’ont fait au péril de leur vie. Comme quoi, témoigner de Christ n’est pas facile, d’où la réticence de certains chrétiens d’aujourd’hui à parler ouvertement de Jésus. Malgré cet avertissement du Seigneur dans Matthieu 16:25: « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera« 

2- L’autre raison justement qui pousserait un enfant de Dieu comme Json serait certainement cette déclaration forte de Jésus dans Marc 8:38 :« Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges ». Ca se passe de commentaires. Un autre qui a compris cela et l’exprime de facon saisissante est Paul dans l’épître aux Romains, chapitre 1 verset 16: « Car je n’ai point honte de l’Évangile: c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec… » Audacieux.

Au vu de tout ceci et avec bonne conscience, peut-on encore se réfugier dans nos retranchements et refuser de témoigner Christ sous prétexte de « vie privée »? Ces paroles de l’Évangile vrai nous enlève ce type d’arguments des lèvres et a la particularité de soustraire au chrétien tout ce qui pourrait encore s’attacher à son ego, à son « moi ». Il est clair que ce serait insensé et mal comprendre cette réflexion si on allait maintenant à tout bout de rue et à tout premier venu raconter les moindres minutes de sa vie quotidienne. Ce serait manquer de sagesse. D’ailleurs le secret  et l’humilité sont des notions chrétiennes importantes. Jésus recommande par exemple de gérer certaines choses dans le secret de la prière, afin de laisser le Père faire le reste, et ce encore dans le secret. Matthieu 6:6. S’exposer (que ce soit dans le langage ou les gestes) pour attirer les regards et les considérations comme Jésus le décrit dans le même chapitre serait hypocrite et donc non-voulue de Dieu. C’est pourquoi il faut un équilibre et savoir quand faire quoi.

Dans ces temps sombres, la génération actuelle a besoin de lumière. De la lumière des enfants de Dieu et de  leur témoignage. De ce que Dieu fait dans leur vie et est capable de faire pour les païens en quête de repères. En fait, voici le moment requis pour témoigner sans honte de Christ, jamais une époque comme celle-ci n’a eu autant besoin que les fils de Dieu se révèlent. Surtout qu’il en sera doublement demandé lors du jugement à la maison de Dieu contemporaine tant les moyens à disposition peuvent largement contribuer à l’exposition de la lumière, au témoignage chrétien. Json, lui, au travers de ces médias ne s’en prive pas. En plus, son thème est « City lights ». Sans faire de publicité, je ne trouve pas plus actuel un label comme celui-ci. Tellement il est scripturaire, tellement il rencontre le besoin de cette époque. Ma prière, c’est que plusieurs prennent conscience comme lui pour ne pas laisser leur lumière s’éteindre afin que leur témoignage serve à la révélation du Seigneur Jésus à la surface de la terre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s